avatar Pascal MoutonPascal Mouton    20 Jan 2023, 17:10    0   

Les constructeurs explorent un certain nombre d’options dans leur quête de groupes motopropulseurs utilisant des énergies alternatives et non fossiles. Kawasaki explore la possibilité d’utiliser l’hydrogène liquide comme carburant vert et a déjà fait beaucoup de progrès. À tel point que le constructeur japonais a présenté un prototype de moto à hydrogène à l’automne dernier, sans donner plus d’indication. Voici maintenant d’autres nouvelles du Japon.

Ninja H2 en premier ?

Comme un moteur à hydrogène est mécaniquement très similaire à un moteur à combustion interne, le groupe motopropulseur installé sur ce prototype est basé sur le bloc suralimenté de la Ninja H2, qui est dans ce cas combiné à un système d’injection de gaz. Outre les questions techniques liées au bloc moteur, il reste cependant le problème du transport de l’hydrogène liquide en toute sécurité. L’hydrogène est un combustible stocké à très haute pression. Ce prototype utilise cinq cartouches d’hydrogène liquide, petites et robustes, qui sont placées dans l’une des deux valises latérales, ce qui constitue également une protection supplémentaire.

Le bleu comme couleur de l’hydrogène

Voilà quelques précisions sur la direction prise par Kawasaki. On soulignera encore l’utilisation de la couleur bleue pour certains détails : cache-soupape et embout d’échappement, fourche et turbo. Cela devrait nous rappeler qu’il s’agit d’énergie propre. Et puis il y a la vidéo sur les prototypes Kawasaki équipés de moteurs « alternatifs ». En soi, la vidéo n’apporte pas grand-chose, mais elle est agréable à regarder. Le fait de conclure en annonçant que d’autres projets sont en préparation nous rend naturellement très curieux pour la suite de ce projet.

Laisser un commentaire