avatar Pascal MoutonPascal Mouton    19 Juin 2023, 9:40    0   

Il fallait remonter aux 24 Heures Motos 2009 pour retrouver la dernière victoire du YART sur une course de 24h. Pour l’édition 2023 des 24h de Spa, l’équipe menée par Mandy Kainz et composée de Nicolo Canepa, Marvin Fritz et de Karel Hanika, a réalisé un sans-faute quand ses rivales ont toutes rencontré leurs lots de difficultés, à commencer par le team Yoshimura SERT Motul.

Nicolo Canepa et ses deux équipiers méritent amplement cette victoire.

L’équipe de Damien Saulnier a d’abord dû observer un stop-and-go avant de s’arrêter de longues minutes au box durant la matinée pour réparer une fuite d’eau. Le team F.C.C TSR Honda France, vainqueur de la première épreuve au Mans, a quant à lui procédé à un changement d’échappement. Ce petit contretemps a probablement coûté la victoire à Mike Di Meglio, Josh Hook et Alan Techer. L’équipe BMW Motorrad World Endurance Team monte pour sa part sur la troisième marche du podium après avoir avoir joué de malchance au jeu des safety cars du début de course. Pratiquement toutes les équipes officielles ont rallié l’arrivée de ces 24h de Spa, organisées sous une météo radieuse malgré quelques gouttes de pluie par endroits durant la matinée.

Après sa victoire de l’an dernier, le BMW Motorrad World Endurance Team dirigé par notre compatriote Werner Daemen termine troisième.

En Superstock, Sébastien et Valentin Suchet, accompagnés de Guillaume Raymond sur la Honda National Motos, remportent cette édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps EWC. La Kawasaki #33 Team 33 Louit April Moto est deuxième, alors que la Honda #44 Honda No Limits termine en troisième place.

Le podium en Superstock.

L’équipe belge Team KM99 engagée en EWC et dirigée par Mario Kupper et Gaëtan Schyns n’as pas déméritée. Malgré les aléas rencontrés durant l’épreuve, les trois pilotes Lucas Mahias, Florian Marino et notre compatriote Bastien Mackels, ont amené la Yamaha n° 99 à la sixième place du classement général. Un résultat tout à fait encourageant pour cette équipe qui dispute sa première saison en EWC.

Lucas Mahias en pleine action.