avatar Philippe HuninPhilippe Hunin    06 Juil 2021, 2:13    0   

Un peu moins de trois ans après le lancement de la Speed Twin, Triumph a donné à sa Modern Classic la plus emblématique une mise à jour complète. Une belle occasion pour envoyer un de nos journalistes au Portugal pour un essai, et pour prendre contact avec elle avant une petite séance de natation à la piscine.

Motojournal.be : profitant de cette mise à jour à l’Euro5, Triumph en a profité pour améliorer encore un peu plus sa Speed Twin. De quoi donner l’envie aux plus sceptiques de choisir cette moto plutôt qu’une autre au sein de la gamme Modern Classic ?

Pascal Mouton : En effet, cette nouvelle Speed Twin a de quoi séduire les amateurs de néo-rétro cherchant une moto au caractère bien affirmé.

Motojournal.be : les améliorations sont probantes ?

Pascal Mouton : Les différences semblent minimes, mais les Anglais ont profité du passage à l’Euro5 pour rendre ce Twin de 1200 cc encore plus attrayant. Résultat : 17 % d’inertie en moins et une réponse beaucoup plus souple à l’accélérateur. Ce sont des différences que vous pouvez ressentir et apprécier. La précédente Speed Twin était plus abrupte dans sa réponse à l’accélérateur. Mais cette nouvelle version est très progressive et plus coupleuse à bas régime.

Motojournal.be : Un moteur qui a plus de caractère, soit mais pour le reste ?

Pascal Mouton : La Speed Twin est une Modern Classic avec des composants de haute qualité. Par exemple, il y a dorénavent une fourche inversée Marzocchi, deux disques de 320 mm avec des étriers Brembo à montage radial et des pneus Metzeler Racetec RR. Cela semble excessif pour une moto au style classic, mais cela fonctionne parfaitement. Ces équipements donnent à la moto un caractère premuim, la finition est excellente et les performances sont de très bon niveau. C’est génial !

Motojournal.be : Il semble que l’essai que vous allez publier sera positif ?

Pascal Mouton : J’ai un petit faible pour cette moto. Cependant il faut bien reconnaître que certains aspects seront irritables pour d’autres motards. Le rayon de braquage est rikiki. La selle semble trop fine mais après une journée de roulage avec 250 kilomètres au compteur, mon postérieur semble intact. Pas sûr que d’autres partagent le même sentiment. Quoi que !

Motojournal.be : D’autres choses que vous avez noté ?

Pascal Mouton : Oui, il y a encore beaucoup de choses à dire sur cette moto. Je le ferai prochainement en publiant l’essai détaillé. Mais si je ne devais retenir qu’une chose, j’aimerais parler de la construction compacte de cette moto. C’est une 1200, et elle n’est pas plus large qu’une moto de moyenne cylindrée. La moto semble impressionnante d’un point de vue statique, mais lorsque vous la conduisez, elle est incroyablement compacte. C’est étonnant de voir comment Triumph a réussi ce tour de passe-passe !

Motojournal.be : C’est étonnant en effet !

Pascal Mouton : Vous aurez bientôt l’occasion de découvrir toutes nos impressions concernant cette nouvelle anglaise qui est sans aucun doute l’enfant terrible de la gamme Modern Classic du constructeur d’Hinckley.

Lire plus d’informations concernant la présentation de la Triumph Speed Twin 2021 ici

Pour plus d’informations concernant la Triumph Speed Twin 2021 c’est ici

Laisser un commentaire