avatar MotornieuwsMotornieuws    02 Nov 2021, 9:34    0   

Pour accompagner la Z900RS dans le créneau Modern Classic, Kawasaki vient de présenter sa petite sœur la Z650RS. Nous étions hier à Marseille pour découvrir cette nouvelle machine.

Motojournal.be: Vous étiez dans le sud de la France pour cet essai, parfait pour un premier contact avec la Z650RS ?

Pascal Mouton: « Je le pensais aussi mais nous avons été surpris le matin en découvrant un ciel épouvantable déversant des tonnes d’eau. D’ailleurs le staff Kawasaki a retardé notre départ d’une quarantaine de minutes en espérant que la météo allait s’améliorer. Mais bon c’est ça aussi le job de journaliste moto. Finalement nous avons démarré sous une pluie battante en direction du centre de Marseille et du Vieux Port ».

Motojournal.be: Pas vraiment les conditions idéales pour découvrir une nouvelle moto ?

Pascal Mouton: « Ben si justement. En Belgique nous roulons régulièrement dans de telles conditions. Donc nous n’étions pas vraiment dépaysé. C’est vrai que descendre vers le Vieux Port par de petites rues étroites accidentées et transformées en ruisseau, c’est déjà un défi en soi. Surtout avec une moto que l’on ne connait pas. Mais heureusement, la Z650RS est étroite, légère et facile à manœuvrer. De plus, le bicylindre 650 déjà bien connu sur la Z650 et la Ninja reste souple même à bas régime ».

Motojournal.be: Et vous avez roulé toute la journée dans de telles conditions ?

Pascal Mouton: « Non, uniquement le matin. Nous avons quitté Marseille en direction de Cassis pour ensuite nous diriger vers Gémenos et le Col de l’Espigoulier. Pour ceux qui connaissent la région, en temps normal c’est un endroit magnifique. Comme la Kawa est facile à conduire avec son grand guidon, des commandes douces et une selle accueillante, nous n’avons rencontré aucune difficulté pour éviter tous les pièges rencontrés dans de telles conditions. Et puis les pneumatiques Dunlop Roadsport 2 qui équipaient nos motos ont fait le job. Personne n’a connu la plus petite « dérobade ». Finalement nous sommes arrivé en haut du Col complètement percé mais sans aucune mésaventure. En plus le ciel se dégageait et nous en avons profité pour enlever nos vêtement de pluie en vue de la séance photos ».

Motojournal.be: Finalement vous avez rencontré pratiquement toutes les conditions de conduite d’un motard lambda !

Pascal Mouton: « Oui c’est vrai. Après un repas copieux, nous avons poursuivi notre itinéraire vers La Ciotat puis la route des Crêtes en direction du golfe de Cassis. Une route bien connue et fréquentée par beaucoup de touristes. Avec de magnifiques paysages en toile de fond, nous avons serpenté ce massif au guidon de nos Z650RS. Sur le sec, nous avons testé le freinage et le bon comportement générale de la moto. Avec ses suspensions souples et sa selle confortable, la RS est un plaisir à piloter dans de telles conditions. En plus, le tableau de bord rétro mais complet pouvait nous indiquer l’autonomie restante et la conso moyenne. De quoi poursuivre notre route en toute quiétude ».

Motojournal.be: Tes premières impressions semblent apparemment très bonnes ?

Pascal Mouton: « En effet, tu as bien deviné. En partant d’une bonne base avec la Z650, Kawasaki a réussi à créer une moto néo-rétro sympa avec une gueule d’enfer. Prendre comme modèle la Kawasaki Z650B1 des années septante était une excellente démarche vachement légitimée. Je pense que cette nouvelle Kawa plaira aussi bien aux jeunes motards (elle sera disponible en version A2) qu’aux vieux « briscards » ayant envie de retrouver une seconde jeunesse. Je dis bravo à Kawasaki ! ».

Laisser un commentaire