avatar Pascal MoutonPascal Mouton    09 Mar 2022, 11:18    0   

Lors de la Daytona Bike Week, la marque Buell renaissante a dévoilé ses premières nouveautés : la SuperTouring 1190 et la moto tout-terrain DR Baja. L’entreprise connaît une nouvelle métamorphose, quelque six ans après avoir été mise sous la naphtaline pour la deuxième fois en 2016, après avoir également été éliminée progressivement par l’ancien propriétaire Harley-Davidson en 2009.

Une nouvelle moto de tourisme

Après avoir relancé la production en novembre 2021 avec une nouvelle version de la moto sportive Buell 1190 RX existante – désormais connue sous le nom de Hammerhead – Buell a dévoilé la version de série d’une nouvelle moto de tourisme annoncée il y a 12 mois par une campagne teaser. La Buell SuperTouring 1190 utilise une version modifiée de 185 ch du moteur disponible dans la Hammerhead. Buell affirme qu’il s’agit de la moto de tourisme de série la plus rapide au monde. D’autres modèles qui entrent dans la catégorie des tourers sportifs, comme la Kawasaki H2 SX, revendiquent également ce titre. Le fait est que la SuperTouring 1190 délivre beaucoup de puissance et de couple (101 Nm) pour un prix qui débute aux États-Unis à 21 995 dollars (environ 20 275 euros).

Allure excentrique

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une moto d’aventure, la SuperTouring 1190 peut être considérée comme la continuation de la Buell Ulysses et regarde directement vers la Harley-Davidson Pan America. À l’instar de l’Ulysse, qui a été à la fois détestée et rendue culte pour son allure excentrique et sa maniabilité inhabituelle, la SuperTouring 1190 aborde dès le départ la nature excentrique de la nouvelle Buell, avec un look angulaire et utilitaire qui divisera les opinions.

Face avant inhabituelle

Le profil latéral est dominé par un design « fuel-in-frame » en aluminium, qui semble ressembler aux Buells d’antan datant de l’ère Harley-Davidson, comme les 1125R et XB9R. La finition générale attire également l’attention, avec une face avant inhabituelle dominée par deux phares circulaires encastrés dans un épais cadre rectangulaire, plus une bande de feux de circulation diurne en dessous et un pare-brise vertical.

La DR Baja avec des revendications plus audacieuses

À l’autre bout de l’échelle, Buell fait un pas dans le monde de la moto tout-terrain avec la Baja DR, un domaine qui, selon Buell, représente une étape importante pour l’entreprise. La Baja DR est également équipée du même bicylindre en V à 72 degrés de 1 190 cm3 qui délivre une puissante puissance de 175 ch, suffisante pour que Buell la considère comme la moto tout-terrain de série la plus puissante au monde. Fait remarquable, le cadre semble avoir une conception tubulaire, à l’inverse de ses rivales, ainsi qu’une suspension et une carrosserie de style motocross.