avatar Pascal MoutonPascal Mouton    19 Sep 2022, 19:29    0   

Les effets de l’épidémie au Corona ne sont encore complètement disparus . Et nous nous risquons à penser que la majorité de nos lecteurs en ressentent encore les effets. Pas tant au sens négatif du terme : après tout, une grande partie des Belges travaillent encore (partiellement) à domicile. Les recherches du SPF Mobility et de Vias ajoutent encore un autre avantage brillant. Ce télétravail a non seulement permis d’éviter 3 000 accidents corporels, mais aussi de réduire le nombre de blessures graves et de décès sur la route de respectivement 242 et 35 . Super !

35 millions de kilomètres en moins

Une enquête menée auprès de 1 250 travailleurs montrerait qu’environ un tiers des Belges pratiquent encore le télétravail au moins un jour par semaine. Les Bruxellois sont en tête pour le télétravail avec 43 % des répondants. Ils sont suivis de près par les Flamands (33 %) et les Wallons (28 %). Plus de télétravail signifie moins de navetteurs sur la route et donc beaucoup moins de kilomètres parcourus sur nos routes. Ainsi, nous ferions chaque jour pas moins de 35 millions de kilomètres en moins dans notre pays, dont près de la moitié en voiture ou en moto.

Sur cette base, M. Vias a calculé que 3 000 accidents corporels ont pu être évités l’année dernière, ce qui représente 242 blessés graves en moins et 35 vies sauvées. A cet égard, le SPF Mobility considère qu’il est absolument nécessaire de promouvoir davantage le télétravail. C’est important pour atteindre l’objectif « Tous pour zéro », peut-on lire. C’est l’ambition fédérale de réduire de moitié le nombre de décès sur les routes d’ici 2030 et de le ramener à zéro d’ici 2050. Et nous pouvons difficilement trouver des arguments contraires, n’est-ce pas ?

Sources : SPF Mobilityl, Vias

Laisser un commentaire