avatar Thierry SarasynThierry Sarasyn    02 Avr 2021, 16:37    0   

Après une année 2020 finalement très bonne pour la vente de moto, il y avait pas mal de doute sur cette année 2021 une fois de plus marquée par le Covid-19. Beaucoup se sont également posé des questions concernant la vente de motos sans le Salon de Bruxelles habituellement organisé début janvier. Ces questions semblent avoir trouvé une réponse aujourd’hui, car en mars, le marché de la moto a explosé avec une augmentation d’un peu moins de 80 pour cent par rapport à 2020 !

Après un début hésitant

Avec l’absence du Salon de Bruxelles, les ventes de motos ont connu un démarrage hésitant cette année. En janvier, il s’est vendu près de 40 % de motocyclettes en moins qu’au cours du même mois de l’année précédente. Pas un départ en trombe, mais un départ en douceur. Le mois de février n’a pas été bon non plus, mais le mois de mars a été époustouflant. Près de 80 % de motos supplémentaires ont été vendues par rapport à 2020, et les ventes moyennes pour les trois premiers mois de l’année ont également dépassé les chiffres de l’année dernière. Au total, il s’est vendu 8,63 % de motos de plus en 2021 qu’au premier trimestre de 2020. Mais nuance : les concessionnaires moto ont fermé pour la première fois en mars 2020. Il est trop tôt pour parler d’un véritable boom, mais il est clair que les ventes n’ont pas connu la baisse redoutée sans le salon de l’automobile de Bruxelles. La communication propre des marques et de leurs concessionnaires, le salon pop-up que la Febiac a apporté aux concessionnaires et certaines initiatives particulières sur le web ont parfaitement fonctionné.

Plein d’espoir

Avec ces chiffres pleins d’espoir, nous constatons que presque toutes les marques de moto ont affiché des gains notoires en mars. BMW, Honda et Kawasaki sont les marques qui comptent le plus de motos enregistrées après trois mois. La marque de scooters Piaggio s’en sort remarquablement bien en quatrième position. La grande gagnante semble être la moto. Elle est clairement en hausse dans une année qui, avec le Covid et sans le Salon de Bruxelles, semblait très incertaine.

Laisser un commentaire