avatar Pascal MoutonPascal Mouton    22 Sep 2022, 20:35    0   

En juillet dernier journalistes, influenceurs et patrons de marques ont été invités à la première édition des Armalith® Test Days, sur le circuit Jean-Pierre Beltoise de Trappes en France. Pierre-Henry Servajean, créateur de l’Armalith et initiateur de l’événement, leur a confié une mission : éprouver la résistance à l’abrasion du denim le plus solide au monde.

Un bon moyen de tester réellement la résistance de l’ARMALITH.

BOLID’STER est une marque française de jeans utilisant la technologie ARMALITH. Pour rappel, l’Armalith est un denim révolutionnaire, protégé par un brevet international. Son secret réside dans le tissage complexe d’une fibre de coton et de l’UHMWPE, fibre de haute technologie issue d’applications spatiales, militaires et offshore. Nous testons depuis le printemps un jeans de la marque BOLID’STER et nous reviendrons prochainement sur ce sujet.

Depuis le printemps, nous portons régulièrement un jeans BOLID’STER pour nos différents tests.

Ces essais se sont basés sur un protocole précis : vitesse de traction constante à 28 km/h et mesure de la distance parcourue jusqu’au déchirement, de 5 à plus de 80 m. Ils ont permis un comparatif scientifique entre différents matériaux représentatifs du marché, y compris plusieurs qualités d’Armalith. Un huissier a veillé à la validité des tests, sécurisés par l’équipe de cascadeurs de David Julienne.

Après une préparation minutieuse destinée à l’étalonnage des tests sous l’œil expert d’un ingénieur textile, deux journées entières ont été consacrées à pousser plus de 60 jeans moto jusqu’à leur extrême limite de résistance. Avec des vraies gens dedans.

Ne vous amusez pas à refaire ce genre d’essai même si vous avez un copain qui possède un Hummer.

Cette opération « hors labo » a plusieurs avantages : se rapprocher au plus près des conditions réelles d’une glissade à moto, mais aussi démontrer que la norme CE n’apporte pas de certitude absolue concernant la résistance à l’abrasion. La preuve ? Des jeans CE AAA qui se déchirent bien avant un jean en Armalith AA non CE ! Ou des jeans Armalith AAA qui rivalisent avec un pantalon en cuir sur 80 m ! Quant aux jeans nonmoto, même de grande marque, ils rendent les armes en moins de 5 m. C’est pourtant l’équipement quotidien d’une majorité de motards …

Rien ne vaut les tests sur terrain pour vérifier la protection réelle d’un produit.

Les Armalith® Test Days ont donc confronté les jeans moto à la réalité de l’asphalte en associant les normes Darmstadt (vitesse d’abrasion) et Cambridge (distance d’abrasion), dans un protocole plus réaliste que les machines de laboratoire. De quoi créer un nouveau référentiel dont on ne devrait pas tarder à voir la couleur.

Il faut être « culotté » pour réaliser ce genre de test !

Certains clients de la marque n’ont pas hésité à mouiller la chemise, ou plutôt le jeans, lors de ces tests. Arrivés avec une confiance relative face à l’exercice qui leur a été proposé, ils sont repartis confortés d’avoir fait le choix de l’Armalith. « Cette expérience m’a permis de tester personnellement ce qui arriverait en cas de chute réelle : après 20 m de glissade, le jean a parfaitement résisté, il est à peine marqué ! On se sent protégé tout en portant ce qui ressemble à un jean normal ! » a déclaré Olivier Farjot, directeur commercial de Helstons qui fabrique des pantalons, blousons et chaussures en Armalith.

Quelques échantillons testés durant ces deux journées.

Laisser un commentaire