avatar Pascal MoutonPascal Mouton    13 Juin 2022, 19:12    0   

Le roadster inspiré des CB des années 1970 sera commercialisé au pays du soleil levant avec les initiales GB. Vu son succès en Asie, un débarquement sur le Vieux Continent est attendu prochainement.

Honda a lancé la Honda CB350 sur le marché indien uniquement, un nouveau modèle inspiré des motos des années 70, pour tenter de concurrencer Royal Enfield sur son marché intérieur. En Inde, la moto est également disponible en version S, plus sportive, avec une roue arrière de 18 pouces. Aujourd’hui, la CB change de nom, devient GB, mais reste essentiellement la même et est officiellement commercialisée également au Japon. Compte tenu de l’énorme succès rencontré sur le marché indien et de l’arrivée de cette moto dans la mère patrie, on pense que l’Europe pourrait bientôt être une nouvelle cible pour le petit roadster vintage.

Modern classic


Le look est clairement inspiré des CB des années 70, avec la selle plate sur un seul niveau. Il est clair aussi que cette GB bénéficie d’équipements modernes comme l’éclairage complet à LED ou l’écran numérique avec commande vocale Honda Smartphone . Le châssis se compose d’un cadre double berceau en acier – associé à une fourche télescopique à l’avant et à une paire d’amortisseurs à l’arrière – au cœur de cette GB se trouve un monocylindre de 348 cm3 refroidi par air, développant 20,8 ch à 5 500 tr/min et 30 Nm à 3 000 tr/min. La roue arrière est de 18 pouces, la boîte de vitesses à 5 rapports, l’embrayage est à glissement et il y a aussi un contrôle de traction, la seule concession à l’électronique. Tout cela pour un poids à sec de 181 kg. Au Japon, la GB350 est en vente pour un prix d’environ 4 000 euros.

Parce que oui ?


La Honda GB350 est une moto classique simple mais bien faite – et si elle est vendue en Inde, il ne fait aucun doute que la robustesse est un paramètre fondamental – on constate d’ailleurs qu’elle a beaucoup de succès là-bas, mais elle suscite également l’intérêt du vieux continent. La raison ? En Italie par exemple, le pouvoir d’achat est probablement plus faible que par le passé et le désir de conserver des motos simples et bon marché – y compris en termes d’assurance – augmente. De plus, Honda est actuellement absent sur ce segment, la CB300R est en fait beaucoup trop moderne pour être une classique, la GB350 serait la bonne moto pour concurrencer des machines comme la Royal Enfield Meteor. En bref, il ne reste plus qu’à attendre, voir et avoir la foi.

Laisser un commentaire