avatar Pascal MoutonPascal Mouton    08 Jan 2022, 13:52    0   

En France, l’accent est mis de plus en plus sur le contrôle du bruit sur les routes. De nouveaux équipements de mesure permanents sont installés.

La France poursuit donc l’installation d’équipements permettant de détecter le bruit des véhicules et donc des motos et, en cas d’excès, de verbaliser le contrevenant. C’est maintenant le tour de la Haute Vallée de Chevreuse, mais d’autres villes et régions suivront bientôt : pour l’instant, ce n’est qu’une expérience, mais les amendes sont prêtes…

La région sinueuse de la Haute Vallée de Chevreuse est la première en lice.

Plus

Toute personne conduisant avec un échappement qui produit plus que les décibels autorisés : c’est un élément à prendre en compte lors de la planification des vacances. Après les premiers détecteurs installés près de Paris en 2019, la France avance dans l’installation de nouveaux équipements anti-bruit dans la Haute Vallée de Chevreuse. C’est un paradis pour la conduite au sud-ouest de Paris qui est visité par des milliers de motocyclistes chaque année. La guerre n’a pas été déclarée aux motocyclistes respectueux de la loi, mais pour les autres – avec échappements montés en accessoire – qui dérangent les habitants de la région, ils peuvent s’attendre à une amende. Mais pour l’instant, il s’agit d’une expérience : les véhicules dépassant les décibels autorisés seront détectés automatiquement, comme c’est déjà le cas aux 17 carrefours de la route de Saint-Forget, mais les contrevenants ne seront pas verbalisés. Une question de temps ? Probablement, puisque les nouveaux dispositifs de la Haute Vallée de Chevreuse seront bientôt suivis d’autres installations à Paris, Bron, Nice, Rueil-Malmaison, Toulouse, Villeneuve le Roi et Saint-Forget. Deux questions fondamentales restent à résoudre : d’une part, la précision réelle des appareils (par exemple, s’ils sont parfaitement capables de distinguer les sons de différents véhicules passant en même temps) et, d’autre part, les limites de bruit au-delà desquelles des sanctions seront imposées.

Au sud-ouest de Paris, donc.

Et en Belgique ?

On sait que la police en Wallonie effectue déjà des contrôles ciblés sur le bruit, et Gand a récemment annoncé son intention de confisquer les motos bruyantes. On ne sait encore rien des appareils fixes de mesure du son. Mais quand il pleut à Paris…

Laisser un commentaire