avatar Laurent CortvrindtLaurent Cortvrindt    14 Nov 2023, 15:43    0   


L’année dernière, 540 personnes ont perdu la vie sur les routes de notre pays. Cela signifie que nous sommes encore loin de l’objectif de 320 morts maximum sur les routes d’ici à 2030. Un objectif déclaré, pour rappel, lors des derniers États généraux de la sécurité routière. Avec les élections en vue, Vias formule 12 mesures concrètes pour réduire le nombre de victimes sur nos routes. Parmi ces mesures, certaines intéresseront tout particulièrement les motards.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est shutterstock_1029955816.jpg.

Tolérance zéro pour tous les conducteurs

Le premier point de la liste visant à réduire le nombre de victimes de la route est la tolérance zéro en matière d’alcool. Terminée la limite actuelle de 0,5 pour mille, Vias opte pour une politique sans alcool absolue. Vias plaise également pour l’interdiction du protoxyde d’azote (sauf à des fins médicales et techniques), le fameux gaz hilarant, et le renforcement des contrôles de la consommation de drogues au volant (ou au guidon).

Le permis de conduire à points

Vias espère également que le système de permis de conduire à points verra le jour. Ce qui est déjà le cas dans de nombreux pays voisins de l’Union européenne. Vias affirme qu’un tel permis de conduire devrait permettre de réduire la récidive. En outre, l’institut préconise la numérisation du permis de conduire. En effet, aujourd’hui, la base de données centrale ne permet pas de savoir si le permis de conduire est valide ou non.

Flashé à partir de 3 km/h ou de 3 % au-dessus de la limite autorisée

Aujourd’hui, vous n’êtes flashé qu’à partir de 6 km/h ou 6 % de dépassement au-dessus de 100 km/h, ce qui laisse une certaine « marge de manœuvre ». Cet ajustement à 3 km/h ou 3 % au-dessus de 100 km/h peut être mis en œuvre rapidement et facilement avec l’infrastructure actuelle.

Interdiction des systèmes d’avertissement

Combien de motards ne sont pas fans de systèmes tels que Waze et Coyote ? Principalement pour l’itinéraire le plus rapide et les mises à jour sur le trafic, bien sûr. Mais ces applications signalent aussi la présence d’un radar mobile ou d’un contrôle de vitesse fixe. Une bonne chose pour nous… mais pas pour la sécurité routière, selon Vias. D’après l’institut, si vous êtes toujours averti de la présence d’éventuels points de contrôle, vous serez amené à conduire de manière inappropriée alors qu’il n’y a aucun risque…

Un système de caméras pour surveiller l’usage du téléphone au volant

Enfin, une proposition susceptible de susciter un large soutien de la part des motocyclistes : l’introduction de systèmes de caméras permettant de contrôler l’utilisation des téléphones portables au volant. Une proposition sur la table depuis un certain temps et qui fait l’objet d’un débat sur la protection de la vie privée… Mais qui épargnerait à de nombreux motocyclistes un paquet de frayeurs, voire bien pire. Selon Vias, ces distractions sont responsables de 50 morts et de 4.500 blessés par an.

Vias préconise également une « infrastructure plus lisible » (zones de vitesse claires, pistes cyclables à l’écart de la route, intersections claires…), le port obligatoire du casque pour les trottinettes électriques, la généralisation des radars tronçons sur les secteurs de travaux de plus d’une semaine et de plus d’un kilomètre, ainsi que la récompense d’un bon comportement sur la route (avec, par exemple, des bons à valoir si vous montrez patte blanche à un contrôle ponctuel).

Laisser un commentaire