avatar Pascal MoutonPascal Mouton    21 Sep 2021, 20:27    0   

Une préparation en vue de traverser un désert africain ? Pas du tout, en fait. Honda Benelux a organisé l’Africa Twin Adventure Experience pour des motards lambda, curieux d’explorer un peu plus les capacités de l’Africa Twin CRF1100L. Une journée en selle sur les emblématiques Africa Twin et Africa Twin Adventure Sports. Nous y étions.

Le matin, des exercices basiques en hors-piste étaient au programme.

Deux modèles, quatre versions

Ne dites jamais Africa Twin en parlant du trail 1100cc de Honda. Après tout, il existe deux versions de cette moto. L’Africa Twin Adventure Sports peut être décrite comme une moto de route dotée de capacités tout-terrain. L’Africa Twin peut plutôt être considérée comme une moto tout-terrain dotée de grandes qualités pour la routes. Et puis, dans les deux cas, il y a le choix entre une boîte de vitesses traditionnelle et une transmission DCT. Quatre choix avec un dénominateur commun, selon le stagiaire Filip Matthijs. « La facilité d’utilisation de ces motos m’a vraiment surpris« , a-t-il commenté. « J’ai une grande expérience du tout-terrain (nous avons appris de source sûre que l’homme est un ancien champion national de motocross, cqfd) mais je ne m’étais jamais aventuré sur un terrain aussi varié avec une 1100cc« , a-t-il déclaré. « A ma grande surprise, tout s’est déroulé comme sur des roulettes. »

Le contrôle de la moto était au centre des exercices préparatoires.

Surprenant DCT

Et par cela, Filip veut dire que tant le cours du matin sur les terrains du HondaPark et du MotorPark que le parcours de l’après-midi sur l’asphalte et le off road, se sont déroulés sans problème. « Sans parler de la transmission DCT« , a-t-il poursuivi. « C’était la première fois que je le testais. En tant qu’ex-crossman, j’avais du mal à croire que sans levier d’embrayage, on pouvait avoir le même contrôle et apprécier la conduite. Eh bien, j’avais tort. Le DCT fonctionne parfaitement, même en off road. Sur la route, c’est un luxe. J’ose dire que si je devais acheter une Africa Twin, ce serait une version avec DCT.« 

Une balade de 50 km sur la voie publique, le biotope de l’Africa Twin Adventure Sports

Journée entière

Le ton était donné. Les participants ont en effet pu se remémorer une journée bien remplie. Deux heures d’entraînement approfondi au HondaPark, un déjeuner et ensuite une sortie sur route de plus de 50 km comprenant des sections off road et des sections goudronnées. Et que par une journée de septembre particulièrement belle, la région de la Campine est rarement aussi belle qu’à cette époque de l’année. Une découverte pour beaucoup. Qui ont aussi été étonnés de la difficulté à traverser des zones de sable, nombreuses en Campine.

Bien entendu, une vidéo de l’expérience a également été réalisée. Pour un petit souvenir.

L’aventure à échelle humaine

Martin Mijnten avait trouvé une solution. « Si le guide peut passer à cette vitesse, moi aussi« , a-t-il raisonné. Pour des raisons de commodité, il a ignoré le fait que le guide roulait sur une CRF300L et lui sur une Africa twin, dont la cylindrée est presque quatre fois supérieure et le poids environ deux fois plus élevé. Avec un quart de la puissance. Une grande surprise : Martin a réussi à merveille et a ensuite fait l’éloge de la facilité avec laquelle la Honda CRF1100L Africa Twin pouvait être pilotée. « Tout fonctionne parfaitement. Moteur, suspension et aussi le système DCT. Il est également agréable d’utiliser les gâchettes pour changer de vitesse manuellement lorsque vous aborder un virage. Un système agréable.« 

C’est la preuve tangible que l’aventure ne doit pas nécessairement être extrême ou se dérouler dans un pays africain difficile à atteindre. Une moto accessible et de bons itinéraires dans votre propre pays garantissent une aventure à taille humaine. Sur le macadam et, si nécessaire ou possible, hors des sentiers battus. Et l’on dit que c’est l’une des meilleures formes de pratique de l’aventure sur deux roues.

Prêt à mettre en pratique l’expérience acquise en conduisant sur la voie publique.

Un choix difficile

Au total, les sept stagiaires ont passé quatre heures en selle sur les deux versions de l’Africa Twins. Pendant les exercices ainsi que pendant le trajet, les motos ont été échangées à plusieurs reprises. Dans la plupart des cas, cela n’a pas permis de dégager une seule favorite, car chaque moto a ses points forts et il y a aussi les préférences personnelles des conducteurs. Par exemple, l’Africa Twin standard était souvent loué pour sa maniabilité et sa facilité d’utilisation.

En revanche, un autre trouve que la finition de l’Adventure Sports est plus belle et que les suspensions sont de meilleure qualité. Avec la suspension électronique, vous avez effectivement un avantage sur les Adventure Sports. « J’ai moi-même une CRF1000L Africa Twin de 2017« , a déclaré Benedetto Mascini. « J’avais pu tester la 1100 depuis un certain temps, mais je n’ai jamais eu l’impression d’être tout à fait au bon niveau avec la moto. Après les leçons que nous avons eues le matin, je me sentais bien sur la moto et j’avais un bon contrôle. La précédente Adventure Sports était beaucoup trop haute pour moi. Celle-ci est meilleur, mais je préfère toujours la hauteur de selle la plus basse possible. Et j’ai passé un bon moment.« 

« Tu vois, ça c’est le guidon »

Nous en voulons encore plus !

C’était le sentiment dominant après le test. Journée fantastique, pas mal de choses apprises durant les exercices du matin et très bons moments sur le trajet de l’après-midi. La raison principale ? La polyvalence et la facilité d’utilisation des deux Africa Twins. Honda propose deux modèles différents et un choix entre la transmission manuelle et la transmission DCT pour répondre aux besoins de tous les amateurs de conduite en trail. Le fait que ce choix aboutisse toujours à une moto avec beaucoup de qualités et pratiquement aucun défaut, est un atout important pour le constructeur ailé. Michel De Corte était si satisfait qu’à peine une heure après la fin de l’Africa Twin Adventure Experience, il a envoyé un courriel. « Merci pour cette expérience agréable et faites-moi savoir s’il y a d’autres tests à faire. » Pas sûr que ce sera aussi amusant que sur la Honda CRF1000L Africa Twin, mais c’est noté, Michel.

Une belle aventure dans la Campine anversoise.