avatar Philippe HuninPhilippe Hunin    02 Juin 2021, 17:34    0   

Avec sa Fireblade SP affichant 217 chevaux et une configuration « piste », Honda aura pris tout le monde au dépourvu en commercialisant dès 2020 ce fabuleux engin. Quoi de mieux qu’un petit tour sur le circuit de Mettet en compagnie d’une Mc Laren 570S pour se rendre compte du potentiel exceptionnel de cette moto. Et de cette voiture.

Situation délicate

Il ne fait pas très chaud au mois d’avril sur le circuit Jules Tacheny. La température extérieure ne dépasse pas les 5° et pour pimenter ce petit comparatif, Frederic Fiorentino dont le garage est installé aux abords du circuit sort de ses ateliers une Honda CBR 1000 RR-R Fireblade SP neuve avec zéro kilomètre à l’écran. « Reste sous les 7.000 tours et méfie-toi des pneus, ils sont froids. Tout comme la piste d’ailleurs ». Me voilà prévenu. En quelques minutes j’assimile les trois modes principaux que l’on pourrait résumer à Track, Sport et Rain qui eux-mêmes se paramètrent différemment selon vos envies.

« Reste sous les 7.000 tours et méfie-toi des pneus, ils sont froids. Tout comme la piste d’ailleurs ».

Tout est ainsi, à l’avenant, avec les nombreuses assistances électroniques dont les capteurs ne cesseront d’agir sur la motricité et le freinage. Je choisis par sécurité le mode Sport pour mon premier tour de piste et tout en roulant sur des œufs (froids) je décroche immédiatement de l’arrière dans le virage 4. Oups, va falloir se la jouer en douceur, je n’ai pas 26.000€ sous la main car le dicton « qui casse paie » prend tout son sens aujourd’hui. Ce fabuleux engin appartient à Zelos et ne manquera pas d’être utilisé par la Belgian Motorcycle Academy ainsi que par notre talentueux pilote Barry Baltus. Futur pilote MotoGP.

Pas là

Petite confidence, il était prévu que Barry Baltus « participe » à cette petite folie du jour mais comme il n’est pas facile de piloter avec un plâtre, c’est partie remise. Revenons à nos chevaux, la Mac Laren et ses 570 étalons ne cessent de me narguer lors des freinages et des passages en courbe où, tout le monde le sait, les voitures prennent l’ascendant sur les deux roues. Avec son Akrapovic de série, la Honda libère plus de 95db et ne sera pas autorisée sur beaucoup de circuit. Qu’importe, comme je suis « en rodage » je reste dans les normes en vigueur dans l’Entre-Sambre et Meuse et je peux poursuivre mon escapade hivernale. Froid que je commence à ressentir au bout de mes doigts malgré les montées incessantes d’adrénaline lors des accélérations.

Moment d’égarement

La raison est une chose, la passion une autre. Lors de toute période de rodage, il est bon de « libérer » le moteur de temps en temps. Je propose donc à la Mc Laren un petit « départ arrêté » sur la ligne droite des stands. L’honneur est sauf ! Les 217 chevaux de la Honda déposent la Mc Laren et ce n’est qu’à l’approche du 1er virage à gauche et de son freinage, que la voiture me repassera. Bien à l’abri dans son habitacle surchauffé et assis sur ses 4 pneus, je ne peux que laisser filer son pilote et cette voiture, qui je dois bien l’avouer, est superbe. Petite confidence, et ce qu’elle que soit la voiture dans laquelle je m’assieds, derrière le volant, je ne retrouve jamais cette passion que m’apporte la conduite d’une moto. Sur deux roues, une erreur se paie cash et se comptabilise en contusions et fractures diverses, en voiture, de manière générale, c’est un simple passage dans le bac à graviers.

Mais alors

En raison des conditions météo et mécaniques (moto neuve), je vais devoir prendre un nouveau rendez-vous avec Zelos et le circuit de Mettet pour mieux comprendre les exceptionnelles possibilités de cette Fireblade SP. Pour avoir déjà piloté la CBR 1000RR tant à Assen qu’ici, je suis convaincu à l’avance que cette version SP doit être fabuleuse. Avec son moteur super carré, ses rapports à n’en plus finir (plus de 180 km/h en première), sa débauche de puissance au-dessus de 7.000 tours et l’efficacité de ses assistances, la CBR 1000 RR-R Fireblade SP est une véritable machine de guerre. Sur laquelle, vous serez obligé de monter un autre échappement ou un DB Killer pour rouler sur la plupart de nos pistes. Notre monde tourne à l’envers.

Photos : Marc Bossiroy

Vous voulez en savoir plus au sujet de la Honda CBR1000RR-R Fireblade SP ?

Vous voulez en savoir plus au sujet de la McLaren 570S ?

Mc Laren 570S

Nul doute, vous êtes au volant d’une voiture de course. L’habitacle est civilisé voire même à l’anglaise (normal) et mon principal reproche sera pour les portes papillons non motorisés. Quand on débourse plus de 180.000€ pour un tel monstre, c’est une petite attention légitime que l’on est en droit d’attendre. Sous le capot, un petit V8 biturbo de 3799cm3 renfermé dans une carrosserie dont le poids total ne dépasse pas 1.440kg. De quoi se faire plaisir !

Une moto pour Baltus

Plus rien ne peut m’étonner de la part de Freddy Tacheny. A peine installé en Moto2, il pense déjà à l’avenir de Barry Baltus avec cette Honda SP ex Marc Marquez. D’ici à le retrouver régulièrement au guidon de cette superbe machine, il n’y a qu’un pas que seul ses contrats d’exclusivité avec son team NTS RW Racing GP pourraient venir contrarier. Baltus en MotoGP, une histoire à suivre.

Remerciements

Pour réaliser ce petit reportage de près de 800 chevaux et plus de 210.000€, j’ai pu compter sur le circuit de Mettet pour sa disponibilité, Zelos et le prêt de la CBR, le propriétaire de la Mc Laren 570S et les services de Marc Bossiroy. Le Mr Photos des Trackdays et de nombreux événements à retrouver sur www.mbo-photos.be.

Les + et les –

Les + : Simplicité, comportement général

Les – : Le prix

La Honda CBR 1000 RR-R Fireblade SP en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes, refroidi par eau, 999,70cm3

Puissance : 217 ch à 14.500 tr/mn

Couple : 116 Nm à 12.500 tr/mn

Carburation : Double injection électronique PGM-DSFI

Boîte : 6 rapports, quickshifter en option (origine sur SP)

Embrayage : multidisque en bain d’huile

Transmission : par chaîne

Cadre : périmétrique alu

Suspension avant : Fourche téléhydraulique inversée Öhlins NIX30 Ø 43 mm, déb : 120 mm.

Suspension arrière : mono-amortisseur Öhlins TTX36, déb : 137 mm.

Frein avant : double disque de 330mm étriers radiaux 4 pistons, ABS cornering

Frein arrière : disque  de 220 mm diam étrier 1 piston, ABS cornering

Hauteur de selle (origine) : 830mm

Poids TPF : 201 kg

Réservoir : 16,1 litres

Prix : 25.899€ TVAC

Galerie photos

Laisser un commentaire