avatar Philippe HuninPhilippe Hunin    03 Juin 2021, 17:31    0   

Passer de notre moto à notre voiture nous demande toujours un effort surhumain tant la passion que nous portons envers les deux roues est puissante. Malheureusement le monde réel et surtout notre climat tempéré nous oblige fréquemment, voire quotidiennement, à nous assoir derrière le volant de notre voiture. En voici justement une, de voiture, qui mérite toute notre attention tant son souvenir nous porte inexorablement vers un certain Steve Mac Queen, acteur et pilote de talent.

Gros cube

Avec ses 4.951cm3 et sa puissance de 460 chevaux, cette Ford Mustang nous replonge dans les anciennes motorisations américaines à une époque où l’on ne parlait que du plaisir de rouler et de se faire entendre. Il est vrai que quand un moteur V8 se met à ronronner ça vous glace le sang ! Ford décline ses Mustang depuis 1964 avec un come-back remarqué il y a seulement quelques années. En ayant réussi à conserver ses lignes, la Mustang des années 2000 a séduit une clientèle à la recherche de son passé et surtout attirée par un prix de vente équivalent à celui d’une Mini. Il est vrai que la version 4 cylindres est, certes, accessible, financièrement et écologiquement, mais notre attirance en tant que passionné, ira irrémédiablement vers le V8. Grosse surprise également au niveau de la boîte de vitesses car Ford propose une transmission automatique à 10 rapports et manuelle à 6 vitesses. Étonnant pour une voiture made in USA où les boites auto sont prédominantes à 99%.

Du style

Pour conserver les lignes de la Mustang GT Fastback 390 de 1968, Ford a cependant dû arrondir les angles et pourvoir ce modèle de toutes les assistances électroniques en cours actuellement. Assis derrière le volant qui reprend la cible légendaire du grand Steve, j’apprécie le pommeau du levier de changement de vitesse. Mise en route et inutile de s’attarder sur les « gentils » modes je choisis immédiatement le mode « Dragster » qui donne plus de voix et qui entraine les deux roues arrière (traction) avec nettement plus de volonté. Les 6 rapports se passent en douceur et comme toujours avec une voiture de près de 2 tonnes ça engage un peu dans les virages. Mais qu’importe, mes instants de bonheur au volant de cette Bullit se résument aux regards envieux que l’on me porte et surtout à ce retour aux années 60/70 où il faisait bon s’exhiber au volant et au guidon d’engins fabuleux. Ce qui n’est plus vraiment le cas aujourd’hui il faut bien le reconnaitre.

Bouton magique

C’est tout de même la première fois que je trouve un dispositif permettant de faire des « burns » avec une voiture. Il suffit de pousser sur le bon bouton, ce dernier bloque les deux roues avant pendant quelques secondes et si de votre côté vous gérer bien débrayage et accélération ça va fumer sec au niveau des pneus arrière. C’est bête, puéril mais à essayer au moins une fois dans sa vie. Certainement un dispositif développé par les équipementiers pneumatiques.

Parlons chiffres

Le prix de vente des Mustang V8 est fixé à 61.150€. Montant auquel il ne faudra rien ajouter pour devenir propriétaire d’une Bullit pure souche. A un détail près, il n’y en a plus ! il faudra absolument se tourner vers le marché de l’occasion ou étranger pour en dégoter une. Question consommation, 10 litres minimum et comptez beaucoup plus si vous avez le pied lourd ! Durant ce court essai nous avons atteint les 35 litres aux cent sur le circuit de Mettet. Se laisser aller ça fait parfois du bien aussi.

Vous voulez en savoir plus au sujet de la Ford Mustang Bullit V8 ?

La Ford Mustang Bullit V8 en quelques chiffres

  • Moteur : V8, essence, 4.951 cm3
  • Puissance : 460 ch à 6.000 t/min
  • Couple : 529 Nm à 4.600 t/min
  • Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports
  • Vitesse maxi : 263 km/h (0 à 100 km/h en 4.6 sec)
  • Poids : 1.851 kg
  • Prix : 61.150€

Laisser un commentaire