avatar Pascal MoutonPascal Mouton    20 Déc 2021, 18:05    0   

Vous avez toujours votre bas de laine sous le matelas ? Vous avez envie de vous frayer un chemin dans la boue avec classe ? Alors peut-être que Brough Superior a ce que vous avez toujours désiré : une Brough Superior Lawrence Nefud. Pour seulement 65 000 euros. Et oui, vous ne rêvez pas ?

Les vies de Thomas Edward Lawrence et de George Brough – le légendaire fondateur de Brough Superior – étaient étroitement liées : l’archéologue et officier britannique devenu célèbre sous le nom de Lawrence d’Arabie était un fervent admirateur de la marque et a fait concevoir huit motos par George Brough. La nouvelle gamme du constructeur s’est enrichie, en mars dernier, de la Brough Superior Lawrence afin de rendre un hommage appuyé à la passion d’un tel personnage. Mais à quoi devons-nous cette version Nefud ?

Nefud ?

Il y a 105 ans, pendant la Première Guerre mondiale, le soulèvement arabe a attaqué et conquis la ville d’Aqaba – aux mains de l’Empire ottoman – en prenant une longue route en lisière du désert du Néfoud (Nefud en anglais). Le rôle de Lawrence dans cette affaire est si important qu’en 1962, la superproduction « Lawrence d’Arabie » est sortie dans les salles de cinéma. Par la suite, Brough Superior a annoncé la Lawrence Nefud, une version scrambler basée sur la Lawrence présenté précédemment.

Esprit scrambler

Le lettrage sur le réservoir garantit toujours un style distinctif, mais il y a plus. Par rapport à la version « street » on retrouve toute une série d’accessoires et de modifications comme la grille de phare et le tête de fourche ou encore la selle creusée, le sabot moteur et le double échappement en position haute. Si des roues à bâtons sont conservées, elles ressemblent par leur design à des jantes à rayons. Logiquement, elles sont chaussées de pneumatiques spécifiques avec des Michelin Anakee Wilds. Au dessus de la protection moteur on retrouve le célèbre bicylindre en V de 997 cm3 développant 102 ch. Et, comme il sied à une Brough, la plupart des pièces sont usinées à partir d’aluminium, ce qui permet de maintenir le poids en dessous de 190 kg.

 


Pour quoi faire ?

Il y a un élément qui vous fait immédiatement comprendre que cette Lawrence Nefud provient de l’usine française de Brough Superior. Pour rappel, la marque a été relancée par le toulousain Thierry Henriette . C’est évidement le prix, à 65 000 euros la pièce, on est bien en présence d’une machine d’exception. Maintenant il est difficile d’imaginer que l’acquéreur d’une telle moto se permettra de là faire passer dans la terre et la boue. Enfin, à mon sens ! Surtout lorsqu’il s’agit d’une Brough Superior.

Laisser un commentaire