avatar Pascal MoutonPascal Mouton    14 Jan 2022, 16:52    0   

Après une année marquée par des fermetures répétées de concessionnaires, le nombre de motos immatriculées a néanmoins augmenté de 3,5 %. Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021, 25 422 véhicules ont été immatriculés en Belgique sous le terme générique de « moto ». Si l’on exclut les véhicules tels que les tricycles, les quads et les tracteurs agricoles, 23 972 deux-roues motorisés ont été immatriculés en Belgique l’année dernière.

Cela auraient pu être encore mieux

Les principales raisons de cette croissance ? Le désir de se déplacer efficacement sans entrer en contact avec les autres, la préférence pour la mobilité individuelle plutôt que collective, la fin des embouteillages et le budget supplémentaire dû à toutes les activités qui n’ont pas pu avoir lieu à cause de la pandémie. Il faut également garder à l’esprit que ces résultats auraient pu être encore meilleurs sans la pénurie mondiale de semi-conducteurs à laquelle l’industrie du deux-roues, comme d’autres segments du marché, est confrontée.

La 125cc reste très populaire

Les motos et scooters d’une cylindrée inférieure ou égale à 125 cm3 représentent plus d’une nouvelle immatriculation sur quatre. Ces véhicules sont très maniables et constituent souvent le premier pas vers la circulation en deux-roues motorisés car ils sont immédiatement accessibles aux titulaires d’un permis B – pour voiture – obtenu avant 2011. Néanmoins, avec une part de marché de 27,7%, ils affichent une légère baisse par rapport à 2020 (29,8%), principalement en raison de la diminution du segment des scooters 125cc.

Les roadster se vendent le mieux

Avec une part de marché de près de 23,4%, le segment des roadster est celui qui parvient à convaincre le plus grand nombre de motards en termes absolus (+0,35%). Toutefois, c’est le segment des trails qui a le plus progressé cette année, avec une part de marché de 20,7% (+3,4%). Ceci au détriment des scooters jusqu’à 125cc (-1,9%) et des enduros (-2,1%). Les motos d’une cylindrée comprise entre 500 et 750 cm3 voient leurs résultats s’améliorer (offre plus importante, prix, facilité de conduite). Il y a moins d’immatriculation dans les grandes agglomérations, mais une croissance globale dans le Limbourg, la Flandre occidentale et la Wallonie.

Essence ou électrique ?

Les moteurs à essence continuent de dominer les immatriculations de motos et de scooters neufs. Avec une part de marché de 98,7% cette année, ils ont même augmentés de 0,2% par rapport à 2020. Cependant, l’offre de motos et de scooters électriques continue de croître : en 2021, il y avait 53 modèles électriques sur le marché, contre 35 en 2020.

BMW numéro un

Près d’une moto neuve sur cinq immatriculée en Belgique cette année est au nom d’une entreprise. Les particuliers représentent 76,4% des inscriptions, dont 8,9% de femmes (en légère augmentation). BMW reste la marque numéro un sur le marché belge. Le constructeur allemand occupe également 3 places dans le Top 5 des modèles les plus immatriculés en 2021. L’italien Piaggio occupe les deux autres positions au sommet de la hiérarchie.

Laisser un commentaire