Premier test 2020 Ducati Scrambler 1100 Sport PRO: Pourquoi pas !

Par Moto-News 28 juillet 2020

La gamme Scrambler du constructeur de Bologne s'étoffe un peu plus chaque année. Avec l'arrivée de la version Sport PRO, l'usine Ducati rappel à tous qu'il est d'abord un constructeur de motos sportives.

Vendre des motos est toujours l'objectif principal de tout constructeur et Ducati ne déroge pas à la règle. Avec le lancement de ses Scrambler en 2015, Ducati a voulu diversifier son offre. L'objectif annoncé clairement était de créer une nouvelle marque dans la marque. Et l'offre est aujourd'hui généreuse entre la petite 400 et les versions 1100. En présentant cette année la 1100 Sport PRO, on pourrait penser que Ducati s'éloigne un peu du concept initial du Scrambler. Mais après avoir passé quelques jours en compagnie de cette Sport PRO, je n'en suis pas si sûr.

Sobre et dépouillé

Un look rageur mais sobre pour ainsi dire sombre rehaussé simplement de quelques touches jaunes. Voilà comment définir en quelques mots cette Sport PRO. On remarque immédiatement le guidon plat avec ses petits rétroviseurs et le double échappement droit qui lui donne du caractère. L'arrière est court et dépouillé avec une selle généreuse et un support de plaque en position basse. Elle a définitivement de la gueule cette Sport PRO qui affiche fièrement ses suspensions Öhlins. Pour le reste on retrouve les mêmes ingrédients que sur les autres 1100.


Desmo à l'ancienne

A commencer par ce bon vieux bicylindre Desmo 1100 "classique" à refroidissement air/huile. En passant à l'Euro 5 il n’a rien perdu de sa superbe et c'est toujours un réel plaisir de le redécouvrir. Que de chemin parcouru pour ce moteur qui avait auparavant un caractère chaotique et presque imbuvable. Il est devenu au fil du temps très civilisé tout en préservant son profil si particulier qui fait tout son charme. Avec ses 86 chevaux et ses 88 Nm il est parfaitement équilibré.


Sport mais relax

Bien que Sport et même PRO ce Scrambler est confortable, c'est d'ailleurs surprenant. La position de conduite est relax avec le buste en avant, juste comme il faut. Les commandes sont douces et précises. Le tableau de bord déporté est à la fois simple et original, il est toujours composé d'un écran LCD dédoublé.


La position de conduite est relax avec le buste en avant, juste comme il faut et les commandes sont douces et précises.



Avec le levier placé sur le commodo gauche, on fait défiler un petit menu déroulant affichant deux trips partiels, l'odomètre, la température extérieure et l'autonomie. A cela s'ajoute la commande Mode qui sélectionne trois types de cartographie moteur (Active, Journey et City) associées au contrôle de traction qui peut lui-même être désactivé. L'ABS en courbe est toujours de mise.


Force tranquille

Sur la route, le Scrambler Sport PRO continue de m'étonner. D'une facilité déconcertante, il se conduit pratiquement comme une moto de cylindrée inférieure. Le moteur est souple - pour un bicylindre de cette cylindrée - acceptant de reprendre dès 2000 tr/min sans rechigner. Le couple maximum affiché à 4750 tr/min est adéquat, on pourrait presque qualifier ce Scrambler de "force tranquille". La sonorité de l'échappement est en adéquation avec le profil de cette machine, ça pétarade juste comme il faut. Il faudra néanmoins m'expliquer comment font les italiens pour homologuer cet échappement d'origine !


Bon feeling

Détailler le comportement dynamique de la Sport PRO serait trop fastidieux, néanmoins avec son architecture à cadre treillis et ses suspensions de provenance suédoises - non elles ne viennent pas de chez IKEA - la Sport PRO est sans reproches. Chaque utilisateur pourra, avec quelques connaissances techniques et les conseils de son concessionnaire, ajuster au plus juste les suspensions. Les réglages sont tellement nombreux qu'il y a de quoi perdre son suédois.


Les freins sont surdimensionnés pour ce type de machine mais les leviers ergonomiques et réglables contribuent au bon feeling de ceux-ci.



Que dire du freinage ? Simplement qu'il est surdimensionné pour ce type de machine, Il faudra donc rester prudent sur le dosage. Mais les leviers ergonomiques et réglables contribuent au bon feeling de celui-ci. La Ducati pourrait être presque parfaite sans cette sensation parfois bizarre de rouler sur des "galettes". Néanmoins les Pirelli MT60 RS (120/80 - 18 et 180/55 - 17) font le job même sous la pluie et puis cette Ducati ne serait pas vraiment un Scrambler sans cette architecture pneumatique si spécifique.


Contraste séduisant

Cette sensation est vite oubliée tant elle est amusante à piloter. Le moteur donne sa pleine mesure entre 3500 et 6000 tr/min. Rien de tel qu'un bon vieux twin pour vous emmener à travers chemins vers monts et merveilles. Passons les aspects pratiques, il n'y en a aucun hormis la prise USB placée sous la selle, oublions aussi la chaleur que dégage le moteur à l'arrêt. Ce Scrambler a tellement de charme qu'il m'a définitivement séduit. Finalement j'adore ce contraste Sport/Scrambler qui caractérise cette PRO et me laissait dubitatif au début de cet essai.


Conclusion

La qualité des composants techniques a un prix et la Sport PRO est affichée à 15.490 euros. C'est déjà une belle somme qui ne la mettra certainement pas en concurrence avec la BMW R1200 NineT Scrambler (13.699 euros) ou la Triumph Scrambler 1200 XC (14.680 euros) moins bien loties. Pour les plus "raisonnables", Ducati propose aussi la version Sport à 13.490 euros.

Texte : Pascal Mouton


Les + : un look d'enfer, un moteur appréciable, une partie-cycle au-dessus de tout reproche

Les - : la chaleur dégagée par le moteur à l'arrêt, le prix qui pique


Vous voulez en savoir plus au sujet de la Ducati Scrambler 1100 Sport PRO ?



DUCATI SCRAMBLER 1100 PRO

La 1100 PRO sera plus abordable financièrement avec son tarif de 13.490 euros. Hormis les suspensions Öhlins, le guidon, les rétroviseurs et quelques détails esthétiques, c'est exactement la même moto que la 1100 Sport PRO. La position de conduite est bien plus relax avec le grand guidon que l'on retrouve sur la plupart des Scrambler. La fourche Marzocchi et l'amortisseur Kayaba (entièrement réglables) travaillent parfaitement. On notera juste un peu plus de rudesse sur l'arrière. Pour le reste, cette 1100 PRO bénéficie des mêmes améliorations techniques que la 1100 Sport PRO.

Données techniques et prix

Moteur
Type : Bicylindre en L, distribution Desmodromique, 2 soupapes par cylindre, refroidi par air
Cylindrée : 1.079 cm3
Puissance maximum : 84,7 ch (62,3 kW) à 7.250 tr/min
Couple maximum : 90,5 Nm à 4.750 tr/min
Boîte de vitesse : 6 rapports
Transmission finale : par chaîne

Partie-cycle
Cadre : treillis tubulaire en acier
Suspension avant : Fourche inversée Öhlins de 48 mm, entièrement réglable
Suspension arrière : Monoamortisseur Öhlins, réglable en la précharge et détente
Frein avant : 2 Disques semi-flottants de 320 mm, étriers radiaux Brembo M4.32, à 4 pistons, ABS Cornering Bosch
Frein arrière : Disque de 245 mm, étrier flottant à 1 piston, ABS Cornering Bosch

Dimensions
Empattement : 1.514 mm
Hauteur de siège : 810 mm
Poids en charge : 206 kg
Réservoir : 15 litres

Prix
15.490 euros

Gallerie de photos

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires....